vendredi 27 novembre 2009

décembre 2009

Comment bien apprendre l’orthographe à tout âge

Dr Ghislaine Wettstein-Badour

fransya@fransya.com


.

Une fois franchi l’obstacle de l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, une nouvelle étape de l’apprentissage du langage écrit commence : celle devant conduire à la maîtrise d’une langue écrite solide. Cet objectif devrait être atteint à la fin de l’école primaire afin d’aborder toutes les disciplines des cycles suivants et la vie active dans de bonnes conditions. L’observation quotidienne de la réalité me permet d’affirmer qu’on en est le plus souvent bien loin.

.

Les deux raisons principales de cette situation me semblent être les suivantes:

.

- le développement d’approches pédagogiques « constructivistes » dans lesquelles il est postulé que l'élève peut "construire » lui-même ses savoirs avec quelques indices. Cela revient à lui demander, dès l’école primaire, alors qu’il ne dispose encore d’aucun outil, de « réinventer le monde presque tout seul». Il ne faut donc pas être étonné dans ces conditions que certains atteignent l’université (voir : http://orthographeunefacoselerattrapage.blogspot.com ) ou la vie active en étant très démunis pour comprendre et rédiger correctement des textes quels qu’ils soient.

.

- l’insuffisance du temps alloué aux enseignants de l’école primaire dans les programmes pour leur permettre de transmettre correctement à leurs élèves les savoirs nécessaires et surtout d’entraîner ceux-ci à les utiliser afin qu’ils acquièrent les automatismes indispensables à leur maîtrise. Il ne faut en effet jamais oublier (Eric Kandel a obtenu en 2000 le prix Nobel de médecine pour avoir réussi à le démontrer) que tout apprentissage passe par l’entraînement et la répétition (tous les musiciens même les plus grands et tous les sportifs de haut niveau, pour ne citer que ces deux exemples, le savent parfaitement et travaillent en conséquence).

.

Comment faire sortir de très nombreux enfants, adolescents ou adultes

de l’impasse dans laquelle ils se trouvent ?

.

Il faut savoir qu’il n’est jamais trop tard pour agir et que les solutions ne sont, en fait, pas difficiles à mettre en œuvre si l’on veut bien prendre en compte (comme d’ailleurs pour l’apprentissage de la lecture et de l’écriture) ce que l’on sait depuis plus de 20 ans sur le fonctionnement du cerveau humain face au langage écrit de telle sorte que les pédagogies respectent le mieux possible celui-ci.

..

Concrètement, voici les grandes lignes du cahier des charges d’une pédagogie efficace :

.

- l’épellation : les études neurologiques les plus récentes permettent de comprendre les raisons de son efficacité et montrent que le lien entre les sons et les graphismes s’établit beaucoup plus facilement lorsque l’épellation est associée à l’écriture.

.

- la facilitation de l’apprentissage des règles orthographiques : Il faut fournir aux cellules cérébrales les informations qui leur facilitent la tâche pour accéder aux éléments qui constituent la charpente de la langue écrite. Les premières acquisitions à mettre en place concernent la discrimination entre les principales catégories de mots, le genre, le nombre, etc…

.

- la rationalisation des apprentissages : le travail de mémorisation à effectuer est considérablement allégé en le rationalisant. Certes l’orthographe d’usage recèle bien des difficultés mais il est très souvent possible de dégager des règles générales qui s’appliquent à des séries de mots auxquelles il suffit de rattacher les exceptions.

.

- l’automatisation de l’utilisation des connaissances acquises : la stimulation active, rationnelle et régulière du cerveau contribue à la création et au développement de circuits qui automatisent le traitement de l’information et permettent d’utiliser de plus en plus rapidement les données mises en mémoire. Pour que cette stimulation soit la plus efficace possible il faut veiller à opérer de manière identique devant une situation donnée chaque fois qu’on la rencontre.

.

Plus on est proche de ce cahier des charges et meilleurs sont les résultats comme le montre l’expérience, notamment lorsque des outils tels ceux que nous avons bâtis en 1996 sur la base des principes exposés ci-dessus sont utilisés par des parents, des enseignants ou de manière autonome par des adolescents ou des adultes.

_____________________

Si ces pédagogies vous intéressent, vous trouverez des informations en suivant les liens suivants:

Descriptif : http://methode-d-orthographe-fransya.blogspot.com/2007/09/1-descriptif-de-la-mthode-fransya.html

Témoignages d’utilisateurs : http://methode-d-orthographe-fransya.blogspot.com/2007/09/4-tmoignages-de-parents-et-denseignants.html

.

Vous pouvez bien entendu, si vous le préférez, choisir d’autres outils à condition qu’ils respectent le même cahier des charges.

.

Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l’expression de mes sentiments dévoués

.

G Wettstein-Badour

http://dr-wettstein-badour-parcours.blogspot.com

Pour tout enseignement sur mes ouvrages

Fransya

31, rue de la Mariette

72000 Le Mans

02 43 84 55 06

fransya@fransya.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire